Fracteur natriuretique auriculaire (FNA)

Researcher name: 
Adolfo J. de Bold, PhD, FRSC

En 1968, j'ai commencé mes travaux de recherche à l'université Queen's visant à définir clairement la fonction des granules de stockage présentes dans le muscle des oreillettes du coeur. Lorsqu'elles sont examinées au microscope, ces granules ressemblent à celles qui se trouvent dans les cellules produisant des hormones. Après douze ans de recherches innombrables, nous sommes parvenus à démontrer que ces granules contiennent une hormone (FNO) et, ainsi, que le coeur contribue à la circulation sanguine non seulement par son action de pompage, mais également par la production d'une hormone.

Découverte, isolation, purification, détermination de la structure chimique du Facteur natriurétique auriculaire (FNA) et obtention d'un brevet relativement à cette découverte. Celle-ci établit que le coeur produit une hormone qui contribue à la régulation de la pression sanguine et de la fonction rénale et ouvre la voie au développement de nouveaux agents hypertensifs et diurétiques.

En 1968, j'ai commencé mes travaux de recherche à l'université Queen's visant à définir clairement la fonction des granules de stockage présentes dans le muscle des oreillettes du coeur. Lorsqu'elles sont examinées au microscope, ces granules ressemblent à celles qui se trouvent dans les cellules produisant des hormones. Après douze ans de recherches innombrables, nous sommes parvenus à démontrer que ces granules contiennent une hormone (FNO) et, ainsi, que le coeur contribue à la circulation sanguine non seulement par son action de pompage, mais également par la production d'une hormone. L'isolation et la purification de cette hormone constitue un exemple typique du caractère irremplaçable, dans de nombreux cas, des animaux de laboratoire. Les cellules du muscle cardiaque (comme les cellules nerveuses) ne se multiplient pas en milieu de culture, et il faut donc utiliser des tissus frais d'animaux pour disposer d'une quantité suffisante de cette hormone et la caractériser. Du fait qu'elle existe en très faible quantité, nous avons dû utiliser de nombreux coeurs de rats pour mettre au point une méthode d'isolation du FNO. Comme nous le décrivons ci-dessous, les résultats de ces recherches ont justifié largement les efforts déployés tout au long de ce projet qui a démarré à titre de curiosité.

L'hormone nouvellement découverte fut appelée Facteur natriurétique auriculaire, car elle permet l'élimination urinaire du sodium (natriurie) par les reins et que les tissus prélevés pour sa caractérisation étaient les oreillettes. Ce nouveau domaine de recherche qui a donné lieu initialement à un article décrivant cette découverte en 1981 s'est développé, et l'on compte actuellement plus de 6000 articles sur ce sujet dans la littérature biomédicale. L'immense intérêt témoigné pour le FNO s'explique par deux faits : 1) le concept selon lequel le coeur produit une hormone était totalement nouveau; 2) le FNO peut entraîner un grand nombre d'effets biologiques. Sur le plan conceptuel, le FNO peut être considéré comme une hormone secrétée par les deux cavités cardiaques supérieures, les oreillettes, lorsqu'une quantité de sang supplémentaire est détectée par l'extension de ces cavités. Si cette charge supplémentaire est détectée pendant une relativement longue période, par exemple en présence de certaines maladies, le coeur augmente non seulement le taux de libération de cette hormone, mais également son taux de production. Les divers effets du FNO suscitent un grand intérêt pour les chercheurs fondamentalistes ainsi que pour les chercheurs cliniciens et l'industrie pharmaceutique. Cette dernière cherche à mettre au point des agents ayant les mêmes effets que le FNO, c'est-à-dire des effets diurétiques et la baisse de la pression sanguine. Un médicament qui aurait de telles propriétés représenterait un marché de plusieurs millions de dollars et bénéficierait à des millions de personnes chaque année.

La découverte du FNO est l'un des meilleurs exemples de la transformation d'un fait scientifique en une découverte d'importance capitale pour l'industrie pharmaceutique et pour une meilleure compréhension de la maladie.

Les travaux mentionnés ci-dessus ont été financés par la Fondation de l'Ontario des maladies du coeur et par le Conseil de recherches médicales du Canada. Ils ont donné des résultats fructueux malgré le scepticisme témoigné par de nombreuses personnes qui estimaient que la recherche doit être orientée vers un but spécifique.