Trente ans de réalisations en recherche médicale

  • En 1976…

    Nous devons remonter à une trentaine d’années pour voir s’établir le lien certain entre cancer du poumon et tabagisme, bien que la biologie de la maladie est toujours tapie dans l’ombre. Déjà à l’époque des discos, deux types de cancer du poumon étaient identifiés : le cancer bronchique à petites cellules et l’épithélioma à grandes cellules. Alors que la...

  • En 1976…

    L’espérance de vie moyenne des gens atteints de la fibrose kystique était de 22,6 ans – une amélioration considérable par rapport à une dizaine d’années auparavant alors que les enfants fibro-kystiques n’atteignaient même pas l’âge scolaire.
    "Durant les années 1970, nous avons commencé à conseiller aux gens atteints de fibrose kystique de manger plus...

  • En 1976…

    Attribuable à mille et un maux, du déséquilibre biliaire que suggéraient nos Ancêtres grecs à un profond problème existentiel qu’évoquent les analystes freudiens, le terme « trouble dépressif majeur » circulait en 1976. La nouvelle « appellation » désignait un ensemble de symptômes auxquels était rattachée une variété de causes biologiques, psychologiques et...

  • En 1976…

    Il y a 30 ans, on ignorait la cause de la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD), une forme commune et sévère de myopathie (un désordre du système musculaire). Seuls les garçons souffrent de DMD, (un sur 3 500), et à l’époque, ils n’avaient comme vision de l’avenir que la certitude qu’ils ne marcheraient plus, encore enfant, et que la mort surviendrait avant...

  • En 1976…
    Il y a trente ans, le mécanisme de base de la leucémie enfantine était en grande partie compris par les chercheurs médicaux. Diverses formes de la maladie étaient connues et les principaux traitements pour la guérir étaient mis en pratique. Mais, selon le Dr David Mitchell, assistant professeur en pédiatrie à l’université McGill, jusqu’au début des années 1970,...

  • En 1976…

    La communauté scientifique médicale avait compris que la maladie de Parkinson impliquait la dégénérescence d’un groupe de cellules de la partie du cerveau appelé le locus niger. Ces cellules produisent de la dopamine, le neurotransmetteur qui contrôle le mouvement. Quand les cellules productrices de dopamine meurent, les patients sont pris de tremblements, d’...

  • En 1976…

    Bien que le psychiatre allemand Alois Alzheimer décrivait, déjà en 1901, une maladie du cerveau comportant des dépôts anormaux (plaques amyloïdes) et des écheveaux (dégénérescences neurofibrillaires), la maladie d’Alzheimer (MA) était à peu près inconnue en 1976.

    « À cette époque, un livre médical consacrait rarement plus d’un paragraphe à sa description...

  • En 1976...

    La poliomyélite se transmettant principalement par voie fécale-orale et par contact direct avec la personne infectée se manifeste, en règle générale, comme une maladie virale mineure, mais chez un pour cent des victimes la polio cause une paralysie irréversible.
    En 1976, nous disposions de deux vaccins antipoliomyélitiques
    : l’un injectable,...

  • En 1976…

    L’optimisme régnait dans le monde de la science quant à la possibilité d’éradiquer cette maladie fort contagieuse et dévastatrice. Après tout, il existait des tests diagnostiques de même qu’un vaccin et des antibiotiques pour la contrer. De plus, un plan de santé publique était instauré pour assainir l’environnement dans de nombreuses régions et contribuer au...

  • En 1976…

    Ce qu’on connaissait sur le cancer du côlon en 1976, par rapport à aujourd’hui, est aussi contrasté que le jour et la nuit. « Avec ce que l’on sait aujourd’hui, on peut dire que ce que notre savoir en 1970 était plutôt primitif, et nos façons de le soigner également, » déclare le Dr Malcolm Moore, directeur du service d’oncologie à l’Hôpital Princess Margaret,...

Pages